Bêta-carotène : Bienfaits Utilisations

Le Bêta-Carotène c’est quoi ?

Bêta-carotène, Vitamine A, Rétinol

Une carence en Vitamine A est rare dans nos sociétés modernes mais toujours possible. La vitamine A (rétinol) est une vitamine liposoluble. On la trouve dans les compléments alimentaires, principalement le bêta-carotène ou la provitamine A. C’est la 1ère vitamine à avoir été découverte en 1913 mais sa structure chimique et son rôle dans l’organisme ont été compris en 1930.

De nombreuses études scientifiques ont permis de déterminer précisément son rôle crucial dans l’organisme. Elle intervient pour aider à la des maladies infectieuses infantiles. L’huile de foie de morue en contient beaucoup, raison pour laquelle elle était donnée aux enfants pour leur assurer une bonne croissance.

De nos jours, cette source de vitamines ne manque plus au mode alimentaire des pays développés mais reste une bonne supplémentation dans les pays sous-développés ou en voie de développement.

Il faut savoir qu’une telle carence réduit la résistance des enfants aux maladies infectieuses et peut entrainer des troubles oculaires importants et des risques sévères de cécité.

La prise de Bêta-carotène en complémentation alimentaire peut donc être d’une grande aide pour réduire les carences en Vitamines A.

bienfaits bêta-carotène
Les bienfaits du bêta-carotène

Où et comment acheter du Bêta-carotène ?

Les complémentations en Bêta-carotène sont en vente en pharmacie, circuit spécialisé diététique et sur internet. Notre boutique en ligne propose un produit de grande qualité dont le dosage respecte les préconisations des instances médicales. Il est sécure, sans danger pour la santé quand la posologie est respectée. Veuillez toutefois vérifier les contre-indications avant d’acheter ce produit ou demander un conseil médical.

Description de la Vitamine A

La Vitamine A est liposoluble, c’est une substance qui se dissout dans les graisses (lipides) et dont l’absorption se fait au niveau intestinal. Elle est présente dans le corps humain sous forme de Rétinolde rétinal (dans la rétine), d’acide rétinoïque (dans les os et les muqueuses) ou de palmitate de rétinyle (réserves stockées dans le foie).

Les aliments d’origine animale sont une source importante de Vitamine A (sous forme de rétinol) qui nourrit l’organisme. Une fois la vitamine absorbée par les intestins, le sang la transporte jusqu’au foie qui la distribue aux organes qui le nécessitent. En trop grande quantité, elle reste stockée dans le foie et les tissus graisseux et présente un risque toxique. C’est pourquoi le Bêta-carotène est soumis à certaines restrictions.

La vitamine A, ou rétinol est un micronutriment essentiel qui intervient dans le développement embryonnaire, la croissance des cellules et la vision. Elle participe également au système immunitaire. Elle permet la synthèse de certaines protéines et favorise l’absorption du fer. De plus, elle a un effet positif sur la régulation des réponses inflammatoires.

Parmi les caroténoïdes (provitamines A) le bêta-carotène est le plus important, il est très présent dans les aliments et permet la meilleure conversion en vitamine A.

Propriétés et vertus du Bêta-carotène

A quoi sert la vitamine A ?

  • La vitamine A est essentielle à la vision
  • Elle intervient dans la différenciation cellulaire et stimule le renouvellement des cellules de la peau et des muqueuses
  • Elle participe au bon fonctionnement du système immunitaire.

A quoi sert le Bêta-carotène (β carotène) ?

En synergie avec certains micro-nutriments, le bêta-carotène a une action anti-oxydante qui protège l’organisme des signes de vieillissement prématuré.

Que se passe t-il en cas de carence en vitamine A ?

La vitamine A est indispensable à la construction et la restauration des tissus cutanés, des cartilages, des os, des dents, des muscles et des vaisseaux sanguins. En complémentation, c’est un stimulant qui favorise le renouvellement des cellules. Elle est largement préconisé pour prévenir et limiter les infections, et pour booster le système immunitaire.

La malnutrition (ou sous-nutrition) est la première cause de carence vitaminique est peut avoir de lourdes conséquences sur le long terme, et plus encore concernant la Vitamine A. L’OMS indique que le manque de Vitamine C est un problème de santé publique responsable des problèmes de croissance et de la vision constatés sur les enfants des pays ou l’alimentation fait défaut. Les principales observations médicales indiquent :

  • Mauvaise vision nocturne
  • Altération de la cornée
  • Cécité
  • Baisse importante des défenses immunitaires
  • Augmentation des complications des maladies infectieuses
  • Dessèchement et épaississement de la peau
  • Perte de cheveux
  • Maux de tête chroniques
  • Douleurs abdominales, musculaires et articulaires
  • Conjonctivite
  • Nausées, diarrhée
  • Perte d’appétit
  • ostéoporose

Cependant, la carence en vitamine A est quasi inexistante dans les pays occidentaux sauf peut-être chez des patients souffrant de maladies comme l’hypothyroïdie ou l’alcoolisme qui bloquent son assimilation. Dans ce cas, il est crucial de consulter son médecin avant toute prise de supplément en vitamine A.

L’automédication est fortement déconseillé, en cas de doute sur une des pathologies que le Bêta-carotène serait amené à soulager, demandez toujours au préalable un avis à votre médecin.

Bienfaits du Bêta-carotène

Les caroténoïdes aussi appelés tétraterpènoides sont des molécules qui donnent des couleurs rouge, orange et jaune aux fruits, légumes, fleurs et certains végétaux. Ils possèdent des vertus antioxydantes et un fort pouvoir protecteur des cellules. Des études épidémiologiques ont démontré qu’une alimentation riche en caroténoïdes réduit les risques de cancers, des troubles cardiovasculaires et de certaines maladies chroniques.

Correction d’une carence en vitamine A

Impliqué dans la croissance cellulaire, le Bêta-carotène exerce un effet biologique majeur sur la rétine. Quand elle est exposée à la lumière, la vitamine A se transforme en rétinal et se groupe à certaines protéines particulières pour envoyer un signal nerveux à la rétine. On dit souvent que la consommation de bêta-carotène permet d’avoir une belle peau, qu’il est conseillé pour la protéger avant et pendant une exposition aux UV et limiter le vieillissement cellulaire.

Traitement de la DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l’âge peut-être freinée par une traitement de Bêta-carotène, vitamines C et E, zinc et cuivre. C’est ce qu’aurait révélè l’étude AREDS 1 (pour Age-Related Eye Desease Study = étude des maladies de l’œil liées à l’âge) qui a constaté un ralentissement de l’évolution de la DMLA à un stade intermédiaire ou avancé.

Selon les résultats d’une seconde étude réalisée après opération au laser sur des sujets souffrants de myopie, après des intervention, le Bêta-carotène favoriserait le retour à l’acuité visuelle. Le rétinol en collyre est d’ailleurs recommandé pour faciliter la cicatrisation de la cornée.

Prévention des cancers

La consommation régulière d’aliments riches en bêta-carotène protégerait aussi des risques de cancer de l’œsophage.

Prévention du déclin des capacités intellectuelles chez les plus de 65 ans

Il est démontré que la consommation plus importante de fruits et légumes chez les personnes âgées de plus de 65 ans aide à préserver les facultés intellectuelles et réduit la perte de mémoire. Cela est rendu possible grâce aux anti-oxydants des végétaux dont le bêta-carotène. Cependant, la supplémentation excessive en bêta-carotène augmenterait les risques de mortalité.

Quels aliments contiennent du Collagène ?

Manger coloré est bien pour sa santé ! Le bon équilibre est de varier son alimentation en privilégiant les produits naturels et sans danger pour sa santé, qui doivent couvrir tous les besoins nutritifs. Les aliments les plus riches en rétinol se trouvent dans :

  • les huiles de foie de poisson (morue, flétan),
  • les foies d’animaux
  • le beurre, la crème, le fromage
  • le jaune d’œuf
  • les végétaux de couleur orange ou verte : fruits, légumes verts, carottes, mangues, abricots, épinards, melon, laitue, patate douce, potiron…
Aliments Teneur en vitamine A ou rétinol en µg* pour 100 g
Huile de foie de morue30 000
Foie de volaille cuit14 500
Foie de veau cuit, patate douce cuite10 500
Foie de génisse ou d’agneau cuit7 680
Carotte7 260
Potiron cuit6 940
Salade romaine5 230
Pâté de foie ou de campagne4 200
Épinard4 010
Salade laitue2 000
Abricot1 630
Foie gras en conserve1 430
Mangue1 220
Melon1 060
Beurre800
Crème fraîche390
Parmesan345
Roquefort295
Emmental265
Œuf235
*µg = microgramme

Consommation et Posologie

Pour faciliter l’assimilation du Bêta-carotène, il est recommandé de consommer des fruits et légumes riches en bêta-carotène lors des repas. Notre laboratoire propose une formulation de 10 000 IU par comprimé, à prendre 1 fois par jour le matin. Ce dosage est sans danger chez l’adulte.

Dangers, effets Indésirables et contre-indications

  • Selon 2 études médicales, une surconsommation (entre 20 et 30mg) de Bêta-carotène augmenterait les risques de cancer du poumon des fumeurs. Cela serait dû à l’oxydation causée par les produits toxiques contenus dans la fumée de cigarette et qui ne pourraient pas être recyclés. Ils se transformeraient donc en pro-oxydants aggravant le processus de cancérogenèse (sur plusieurs années).
  • Plusieurs études épidémiologiques recommandent de privilégier la supplémentation de bêta-carotène dans la limite de 2 500 UI par jour. Il convient de vérifier la teneur en Vitamine A sur les étiquettes des produits survitaminés que vous prenez quotidiennement.
  • La consommation d’alcool pourrait augmenter les effets nocifs de la vitamine A sur le foie.
  • Les personnes atteintes de troubles tels que syndrome de l’intestin court, jaunisse, fibrose kystique (mucoviscidose), maladie du pancréas et cirrhose du foie.
  • Les infections intestinales comme le vers parasitaire peuvent réduire la quantité de vitamine A absorbée par l’organisme.
  • Un surdosage peur entrainer à long terme un risque d’ostéoporose et de fracture de la hanche, un état de fatigue, de l’irritabilité, de l’anorexie, des nausées et des problèmes gastriques.
  • Un excès de vitamine A pourrait aggraver la maladie hépatique. Il est donc déconseillé d’en prendre.
  • Les apports alimentaires de provitamine A (fruits et légumes colorés) sont sans danger, même en cours de grossesse.
  • L’utilisation de rétinoïdes est formellement contre-indiquée en cas de grossesse.
  • La vitamine A est apparemment sans danger pour les enfants si les quantités prises respectent un avis médical. Ces quantités recommandées varient selon l’âge.
  • L’abus de rétinol chez la femme enceinte peut provoquer la malformation congénitale du fœtus.
  • Sa surconsommation chez l’enfant peut être à l’origine d’un épaississement anormal des os.
  • Des études d’observations ont montré qu’un excès de bêta-carotène chez les fumeurs augmente l’effet cancérigène du tabac et favorise ainsi les cancers du poumon et de l’estomac.
  • Une très grande consommation d’aliments riches en caroténoïdes peut entraîner une caroténodermie). Cette coloration orange de la peau au niveau des plis du nez et des lèvres, partie « palmée » entre les doigts, plante du pied est inoffensive et ne conduit pas à un excès de vitamine A dans l’organisme.

Avec des médicaments

Les suppléments ne doivent être associés ni aux antibiotiques de la famille des cyclines, ni aux crèmes ou gels à base de rétinoïdes, prescrits par exemple contre l’acné.

  • Médroxyprogestérone peuvent faire augmenter les taux de vitamine A dans l’organisme.
  • Les médicaments suivants peuvent nuire à l’absorption de la vitamine A :
    – Huile minérale
    – Contraceptifs oraux
    – Hypolipidémiants
    – Colchicine
    – Néomycine
    – Oméprazole
    – Antiacides contenant de l’hydroxyde d’aluminium
    – Phénobarbital (antiépileptique)

Études et Publications

  • Bonhomme D. Effet du statut en vitamine A sur la voie d’action des glucocorticoïdes et impact sur les processus mnésiques chez le rongeur. Publié en 2014.
  • La vitamine A. (voir l’étude)
  • Hermine D. Les vitamines : Intérêt d’une supplémentation à visée préventive ou curative chez l’Homme. Publié en 2014.
  • Vitamine A & caroténoïdes provitaminiques | Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. (voir l’étude)
  • Dugail I, Ferré P. Vitamine A, dans l’oeil du gras. Médecine/Sciences. 2007;23(11):1036-1038. doi: 10.1051/medsci/200723111036 8. Antille C. Rétinoïdes et caroténoïdes: métabolisme dans la peau humaine après application topique et rôle dans la photoprotection.
  • Santé Canada. Direction des produits thérapeutiques. Informations importantes sur Accutane (Hoffman La Roche Limitée Canada).
  • Kang JH et al. Vitamine E, vitamine C, bêta-carotène et fonction cognitive chez les femmes atteintes ou à risque de maladie cardiovasculaire : étude sur les antioxydants et la circulation des femmes. 2 juin 2009; 119(21):2772-80.
  • L’effet de la vitamine E et du bêta-carotène sur l’incidence du cancer du poumon et d’autres cancers chez les fumeurs masculins. Le groupe d’étude sur la prévention du cancer de l’alpha-tocophérol et du bêta-carotène. [Aucun auteur répertorié]. N Engl J Med. 14 avril 1994;330(15):1029-35.
  • Hennekens CH, Buring JE, et al. Absence d’effet de la supplémentation à long terme en bêta-carotène sur l’incidence des tumeurs malignes et des maladies cardiovasculaires.N Engl J Med 1996 May 2;334(18):1145-9. 9. Mannisto S, Smith-Warner SA, et al.
  • Caroténoïdes alimentaires et risque de cancer du poumon dans une analyse regroupée de sept études de cohorte. Cancer Epidemiol Biomarkers Préc. 2004 janvier ; 13(1) : 40-8.