Dans quels cas la spiruline peut être dangereuse pour la santé ?

La spiruline, bien que vantée pour ses nombreux bienfaits, n’est pas sans risques pour tous. Certains inconvénients doivent être pris en compte, surtout pour des personnes spécifiques.

Dans un précédent article, nous avons listé les principaux bienfaits de la spiruline pour la santé. Cependant, comme tout produit naturel, sa consommation peut représenter des dangers, ou au moins certaines contre-indications.

Danger et contre-indications de la spiruline
Danger et contre-indications de la spiruline

Les vérifications avant de consommer de la spiruline

Pour la plupart des personnes, consommer de la spiruline est sans danger, bien au contraire. Elle est pourvue d’une grande quantité de minéraux et d’oligo-éléments, de vitamines et de substances telles que la phénylalanine et la phycocyianine. Les points à vérifier avant d’en consommer :

1. Sensibilité à la spiruline : La spiruline peut être nuisible pour des personnes ayant certaines conditions de santé. Par exemple, sa forte teneur en fer peut être problématique pour ceux souffrant d’hémochromatose, une maladie génétique caractérisée par un excès de fer dans le sang.

2. Insuffisance rénale et phénylcétonurie : Les personnes souffrant d’insuffisance rénale ne devraient pas consommer de spiruline en raison de sa quantité élevée de protéines. De même, la phénylcétonurie, une maladie génétique, est une contre-indication en raison de la présence de phénylalanine dans la spiruline.

3. Consultation médicale recommandée : En cas de doute, il est judicieux de consulter un médecin, surtout pour ceux atteints de maladies auto-immunes, de la goutte, ou les femmes enceintes/allaitantes. La grossesse nécessite une attention particulière en raison de l’effet détoxifiant de la spiruline.

4. Sécurité d’utilisation : Bien que la spiruline soit généralement sans danger, la posologie doit être respectée. Il est recommandé de commencer avec des doses minimales, que ce soit en poudre, en paillettes ou en comprimés, et d’augmenter progressivement.

5. Effets secondaires potentiels : La spiruline peut provoquer des effets secondaires tels que maux de tête, fièvre, troubles intestinaux, douleurs musculaires, et éruptions cutanées en cas de surconsommation. Ces effets sont souvent temporaires et réversibles.

6. Choix de qualité : Il est crucial d’opter pour une spiruline de qualité pour éviter les risques de contamination par des métaux lourds. Des précautions spécifiques sont également mentionnées pour les enfants et les personnes suivant un traitement médicamenteux ou des compléments alimentaires.

8. Posologie recommandée : La manière dont la spiruline est consommée impacte directement son efficacité et les risques potentiels. Des conseils détaillés sur la posologie recommandée pour la poudre, les paillettes et les comprimés sont fournis. De plus, des recommandations spécifiques pour les enfants sont incluses.

9. Risques potentiels de la surconsommation : Un avertissement est émis sur les risques liés à une surconsommation de spiruline, notamment en termes d’effets secondaires tels que douleurs musculaires, maux de tête, fièvre, troubles intestinaux, et éruptions cutanées. Des solutions et des conseils pour minimiser ces risques sont également partagés.

10. Références à des études et à l’Anses : Pour renforcer les informations fournies, des références à des études et aux conclusions de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) sont incluses ci-dessous.

La spiruline (une cyanobactérie présentée généralement à la vente sous forme de poudre) est un aliment traditionnel ancien consommé dans plusieurs pays. En France, on retrouve des préparations à base de spiruline sur le marché sous forme d’aliment courant…
Plusieurs cas d’effets indésirables survenus à la suite de la prise de compléments alimentaires contenant de la spiruline ont été portés à la connaissance du dispositif de nutrivigilance de l’Anses ou publiés dans des revues scientifiques. Les doses consommées dans ces cas ne sont pas connues avec précision et les effets rapportés sont très variés : troubles digestifs, allergie, atteintes musculaires ou hépatiques…
Au regard des études disponibles, la spiruline ne semble pas présenter de risque sanitaire à de faibles doses (jusqu’à plusieurs grammes par jour chez l’adulte). Néanmoins, les effectifs des études épidémiologiques disponibles sont trop faibles pour mettre en évidence des effets rares tels qu’une hypersensibilité individuelle.
Les produits contenant de la spiruline peuvent en revanche être contaminés par des cyanotoxines (microcystines notamment), des bactéries ou des éléments traces métalliques (plomb, mercure, arsenic).

Source Anses

Recommandation de sécurité

Nous avons écrit dans des articles précédents comment la spiruline aide à perdre du poids et quels sont ses avantages pour les cheveux. Avant toute cure, il est donc important de savoir comment la consommer sans mettre sa santé en danger.

Quelle quantité de poudre de spiruline pour éviter les risques ?

Quelle que soit la forme de spiruline consommée, poudre, paillettes, il est important de commencer une cure avec un dosage minimum. Il est conseillé de diviser la quantité prévue dans la notice par 2 ou 3 durant les premiers jours afin que l’organisme s’habitue. Le dosage normal peut être pris au bout de 1 à 2 semaines, une fois que les organes seront préparés aux vertus détoxifiantes de la spiruline qui libère les toxines et déchets dans l’organisme. En même temps, il est nécessaire de boire plus qu’à l’accoutumée afin de faciliter l’élimination des déchets.

Il est tout à fait possible d’éviter l’apparition des effets indésirables, il suffit de commencer la prise de spiruline en poudre par petites doses.

Pour les adultes :

  • Commencer par 1 g/jour durant la semaine 1,
  • Augmenter la dose de 0.5 g tous les 5 jours,
  • Ne pas dépasser 5 g/jour (1 cuillère à café/jour),
  • Poursuivre la cure quotidienne sur 4 à 6 semaines au moins,
  • Renouveler la cure 2 à 3 fois /an, pas plus souvent.

Cure de comprimés sans danger

Nos comprimés de spiruline étant dosés à 400 mg (0.4 g), commencez votre cure par 2 gélules par jour la 1ʳᵉ semaine, puis 3 gélules/jour. La prise en complément alimentaire est plus sécure que celle en paillettes et permet de faciliter le dosage, sans risque d’effet secondaire.

Spiruline enfants

Il n’y a pas de contre-indications particulières pour les enfants de plus de 8 ans qui peuvent consommer sans danger de la spiruline, en veillant à diviser les quantités par 2. Ne pas en donner aux moins de 8 ans.

Risque d’effets secondaires de la spiruline

Douleurs musculaires

Les effets antioxydants et anti-inflammatoires de la spiruline aident les sportifs à combattre les crampes et les douleurs musculaires. Cependant quand elle est prise en excès, elle peut avoir l’effet inverse et favoriser la formation d’acide urique. Cela provient de la métabolisation des acides gras qui altèrent les protéines. Le remède consiste à boire beaucoup d’eau et de réduire les quantités de protéines ajoutées à l’alimentation tout en augmentant l’activité physique afin de soutenir la métabolisation des protéines.

Maux de tête et fièvre

En début de cure, il est possible de ressentir des maux de tête et un état fiévreux, le temps que les organes s’habituent à la micro algue. C’est pourquoi il est bon de commencer par prendre des petites doses de spiruline et de les augmenter progressivement jusqu’à la bonne posologie. Pour rappel, il faut toujours boire plus tout au long de la cure pour bien éliminer les toxines.

Troubles intestinaux

Une sur-consommation de spiruline peut provoquer des crampes d’estomac, ballonnement, nausée et diarrhée. Cela provient de l’action détoxifiante de la spiruline sur le côlon, le transit intestinal et le foie. Aussi, les selles deviennent de couleur verte, mais un retour à un dosage normal supprime les symptômes.

Éruptions cutanées légères par la spiruline

Les propriétés détoxifiantes de la spiruline peuvent provoquer, toujours en début de cure, des apparitions de plaques rouges et d’éruptions cutanées bénignes. En buvant abondamment et en commençant par prendre des quantités moins importantes de spiruline, l’élimination augmente et l’organisme s’habitue aux effets de l’algue. La plupart du temps, ces troubles ne durent pas longtemps, comme le signale l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

4.5/5 - (2 votes)

Abonnez-vous à notre Newsletter et obtenez un CODE PROMO de 10% sur votre 1ère commande