L-Carnitine : Bienfaits, Utilisations, Indications

La L-Carnitine : c’est quoi et à quoi ça sert ?

La L-Carnitine est une supplémentation bien connue des grands sportifs pour l’amélioration des performances physiques et faciliter la récupération. On lui reconnait d’autres vertus comme aider à perdre du poids et lutter contre le diabète de type 2.

Les scientifiques s’accordent à reconnaitre à la L-Carnitine de nombreux bienfaits mais leurs recherches se poursuivent toujours. Notamment parce que des controverses subsistent sur cette molécule. Nous dévoilons ici tout ce que vous devez savoir avant d’entamer une cure et qu’elle posologie est la mieux adaptée à vos besoins.

Identité

  • Nom commun : L-Carnitine, Carnitine
  • Nom scientifique : 3-hydroxy-4-triméthylammonio-butanoate
  • Propriétés principales : Augmenter la récupération physique, améliorer les performances, favoriser la perte de poids, réduire le taux de sucre sanguin

Histoire de la L-Carnitine ?

La Carnitine ou L-Carnitine provient d’acides aminés que l’organisme produit par la consommation de viande rouge (bœuf en particulier) et les produits laitiers. D’où sont nom qui nous vient du latin « carnis » (viande). Les découvertes scientifiques ont permis d’isoler la Carnitine en 1905. Près de 20 ans plus tard, d’autres études ont permis de découvrir comment le corps humain la synthétise.

Qu’est ce que la L-Carnitine ?

C’est une protéine issue de 2 acides aminés, la lysine et la méthionine. Sans eux, l’organisme ne peut pas produire la Carnitine. Pour en avoir en quantité suffisante dans le corps, il faut une alimentation très riche en lysine et en méthionine, c’est à dire, manger du bœuf et des laitages.

Dans les années 25-30, la science a pu déterminer que son rôle principal est de transporter les acides gras à longue chaine pour les transformer en énergie. C’est aujourd’hui un des compléments alimentaires les plus achetés pour la récupération et la préparations des compétiteurs sportifs.

quels bienfaits de la L-Carnitine pour le sport et la perte de poids
Les bienfaits de molécule Carnitine

A quoi sert la L-Carnitine ?

On attribue à la carnitine de nombreuses propriétés très intéressante pour le corps humain. Par exemple, on sait que son rôle dans le transport des acides gras à longue chaîne est essentiel. La carnitine produit de l’énergie, elle améliore notamment le fonctionnement du cœur et des muscles, là où elle est le plus présente.

Pour bien comprendre le rôle de la carnitine dans l’organisme, c’est elle qui transporte les acides gras dans les mitochondries. C’est là qu’ils seront transformés en énergie, notamment pour alimenter les muscles. Ainsi cette énergie va faciliter la croissance musculaire mais aussi renforcer le cœur.

Bien sûr, la carnitine possède d’autres vertus reconnus puisqu’elle participe à la bonne santé générale du corps humain. Plusieurs recherches montrent son intervention bénéfique dans les maladies du cœur et du cerveau.

On comprend mieux pourquoi dès les années 60, les laboratoires se sont tournés vers cette molécule pour la synthétiser et en faire des compléments alimentaires. Depuis, la L-Carnitine s’est démocratisée et de plus en plus de personnes se tourne vers cette complémentation. Les études qui se poursuivent toujours sur les performances sportives et la perte de poids font de la L-Carnitine un produit très demandé.

Quels sont les bienfaits avérés de la L-Carnitine ?

Performances physiques améliorées

Bien que certains chercheurs aient montré que la carnitine améliore les performances physique, d’autres recherches ne le confirment pas totalement. En effet un dosage plus important ainsi qu’une durée plus longue de traitement seraient nécessaire pour confirmer les résultats des premières études. Il en est de même pour ses effets qui sont parfois immédiat ou sur le long terme.

Ce statuquo toujours d’actualité ne remets pourtant pas en cause les bénéfices de cette molécule. C’est d’ailleurs pourquoi certains sportifs peuvent constater que la prise de carnitine réduit les traumatismes musculaires liés à leurs efforts. De manière générale leur performance physique sont nettement améliorés ainsi que la récupération. Il semble donc que là carnitine apporte un réel bénéfice immédiat ou à posteriori pour soutenir les activités musculaires.

Il est établi que certains compléments alimentaires améliorent les performances sportives, notamment les apports supplémentaires en protéines et acides aminés. La L-Carnitine va également contribuer physiquement à renforcer certaines prouesses :

  • Réduction de la fatigue physique et des douleurs musculaires
  • Meilleure récupération après l’effort physique grâce à une oxygénation supérieures des cellules

La L-Carnitine pour la perte de poids

Il n’est pas tout à fait exact de déclarer que la Carnitine permet une perte de poids. Son action est indirecte sur la perte de masse graisseuse puisqu’elle est conséquence de l’augmentation des performances sportives. En clair, une cure de carnitine ne fait pas maigrir. D’ailleurs, sur les nombreuses études faites en ce sens, aucune n’a établi de réel effet de la 3-hydroxy-4-triméthylammonio-butanoate sur la perte de graisse. Peut-être les protocoles ne sont pas assez élaborés pour obtenir des résultats plus tranchés. C’est une des raisons qui incite la science à poursuivre ses recherches. En revanche, elle réduirait l’indice de masse corporelle (IMC) dans le cadre d’un entrainement où les muscles seraient largement sollicités.

Pour augmenter la perte de poids en dehors des entrainements ou pour les personnes qui ne pratiquent aucun sport, il existe des brûleurs de graisse plus actif. On peut aussi se tourner vers des coupe-faim comme la Guarana qui peuvent accompagner les régimes hypocaloriques.

Quels bienfaits de la L-Carnitine sur le fonctionnement du cerveau ?

Dans certains cas, la prise quotidienne d’une forme de L-Carnitine semble montrer à long terme de nettes améliorations sur les fonctions cérébrales. Elle agirait en prévention sur le déclin mental des personnes âgées qui sont plus que d’autres sujettes à la maladie d’Alzheimer.

Attention, il n’est pas dit que la L-Carnitine permet de soigner Alzheimer, loin de là. Cependant, en protégeant le cerveau au niveau des connexions et en lui apportant plus d’oxygène, elle serait un avantage non négligeable. Il est nécessaire d’approfondir les recherches sur les effets de la carnitine sur ces maladies mentales. A ce jour, les résultats d’études restent encourageants sur le déclin cognitif.

La L-Carnitine serait également envisagée pour remplacer des antidépresseurs jugés comme trop perturbants par l’univers médical.

Réduction de la pression artérielle

La santé cardiaque est au cœur de nombreuses études et les formes de Carnitine en tant que traitement n’y échappent pas. Cette molécule semble détenir un fort potentiel pour diminuer la tension dans les artères et réduire les risques inflammatoires. Son rôle est important dans la production d’énergie myocardique au niveau mitochondrial. Un manque de L-Carnitine est avéré lors de l’ischémie, l’infarctus et l’insuffisance cardiaque. Une longue étude expérimentale réalisée dans le but d’évaluer les effets de la carnitine sur la dilatation ventriculaire gauche chez des sujets qui présentait un infarctus aigu du myocarde antérieur a montré des effets bénéfiques.

L’expérience en double aveugle sur 472 sujets ayant eut un premier infarctus aigu du myocarde est très prometteuse. 239 patients ont reçu un placébo et 233 ont reçu une supplémentation par voie orale de L-Carnitine (9 grammes/ jours) dans les 24 heures suivant la première douleur thoracique. Puis après 5 jours, un dosage de 6 gr/jour leur a été administré.

Au cours des 12 mois qui ont suivi, une atténuation de la dilatation ventriculaire gauche a été constatée chez les patients traités par L-carnitine par rapport à ceux ne prenant que le placebo. Ces résultats d’études montrent qu’après un infarctus du myocarde, la prise de L-Carnitine sur une période de 12 mois atténue la dilatation et le volume du ventriculaire gauche.

Améliorer la sensibilité à l’insuline chez les diabétiques

La Carnitine permet de réduire les calories et la quantité de glucides absorbé par les intestins. Son administration par voie orale peut donc faire l’effet d’un traitement d’appoint en complément à une alimentation hypocalorique.

Elle améliorerait ainsi la résistance à l’insuline pour combattre le risque de diabète en poussant l’organisme à puiser dans ses réserves de glucides. Si cet acide aminé améliore la sensibilité à l’insuline chez les malades qui présentent une altération de la glycémie à jeun (IFG) ou un diabète de type 2 (DM-2), les résultats sont à ce jour encore discutés.

Réduire l’état de fatigue physique et mentale

La supplémentation en L-Carnitine permet de réduire les signes de fatigue chronique. Les symptômes et l’état des personnes atteintes se voient améliorés semaine après semaine.

Quels aliments contiennent le plus de Carnitine ?

Voici une liste d’aliments très riches en carnitine. Il s’agit principalement des viandes rouges, de certains poissons, de produits laitiers, et de quelques végétaux. C’est ainsi que l’on comprend pourquoi une alimentation équilibrée permet d’avoir un bon niveau de carnitine dans le corps.

Pour avoir un niveau normal de méthionine, de lysine et de fer, il est conseillé de consommer ces aliments :

  • viandes rouges, le porc et les volailles,
  • poissons,
  • produits laitiers, le fromage blanc,
  • soja fermenté (tempeh, ,atto, tofu),
  • pommes de terre (tubercule, manioc, igname ), patate douce, avocat, lentilles, pois chiches, haricots,
  • céréales, flocons d’avoine, sarrasin, seigle
  • fruits à coques, noix de cajou, amandes, cacahuètes,
  • œufs.

Cependant, pour les sportifs et compétiteurs, une complémentation est nécessaire pour que l’organisme atteigne de meilleures performances physiques.

Consommation et Posologie

Les recommandations concernant la posologie de la carnitine sont assez larges mais ne doivent pas dépasser 3 g par jour. Les gélules que propose notre laboratoire son dosées à 450 milligrammes. Il conseille de prendre 3 doses par jour pour un total de 1350 milligrammes. Sur les conseils d’un médecin ou d’un nutritionniste, la quantité peut être augmentée en fonction de besoin spécifique propre à chacun.

Les carences en carnitine sont rares et son besoin reste à démontrer puisque l’organise et capable de la produire chaque jour grâce aux bonnes ressources alimentaires.

La posologie peut aussi être déterminée par un professionnel de santé en fonction de l’effet thérapeutique recherché.

Contre-indications et effets indésirables de la L-Carnitine

Une supplémentation en carnitine et sans danger puisque notre corps en fabrique déjà. Il peut toutefois, chez certaines personnes, avoir des rares conséquences désagréables. Il faut donc surveiller l’apparition de colique, de vomissement où nausée ainsi que de douleur abdominal. Dans d’autres, des crampes musculaires et de l’éruption cutanée ont été constatés.

Une petite surconsommation sur adulte en bonne santé n’est pas dangereuse car le corps va l’évacuer par les intestins. Cependant, cela peut être la cause de mauvaise haleine ou de douleur digestive ou abdominale. De trop grande quantité pourrait perturber la flore intestinale voire à long terme, favoriser les maladies cardiovasculaires.

Gardez à l’esprit que sans avis médical, la L-Carnitine n’est pas indiquée chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, les épileptiques et que l’automédication est à proscrire. Elle pourrait aussi accroitre les symptômes de l’hypothyroïdie et le risque le risque de crise chez les épileptiques.

L-Carnitudes : études et publications scientifiques sur ses bienfaits

Il existe beaucoup d’études qui confirment l’efficacité de la L-carnitine dans l’amélioration des signes apparents de maladies variées. Pour autant, tous les chercheurs ne sont pas unanimes et peuvent avoir des avis nuancés.

  • Longo N, Frigeni M, Pasquali M. Transport de la carnitine et oxydation des acides gras. Biochim Biophys Acta. Octobre 2016 ; 1863 (10) : 2422-35. doi: 10.1016/j.bbamcr.2016.01.023. Publication en ligne du 29 janvier 2016. PMID : 26828774 ; PMCID : PMC4967041.
  • Vallance HD, Koochin A, Branov J, Rosen-Heath A, Bosdet T, Wang Z, Hazen SL, Horvath G. Élévation marquée du plasma triméthylamine-N-oxyde (TMAO) chez les patients atteints de troubles mitochondriaux traités par la L-carnitine orale . Mol Genet Metab Rep. 2018 3 mai;15:130-133. doi: 10.1016/j.ymgmr.2018.04.005. PMID : 30023305 ; PMCID : PMC6047224.
  • R. Frenkel, Métabolisme et fonctions de la biosynthèse de la carnitine, Elsevier, Déc. 2012,
  • M. Pooyandjoo, et al., L’effet de la (L-)carnitine sur la perte de poids chez les adultes : une revue systématique et une méta-analyse d’essais contrôlés randomisés, Obes Rev, octobre 2016, 17(10) 
  • B.T. Wall, C. Porter, Métabolisme de la carnitine et nutrition humaine, CRC Press, Avr. 2016,
  • R. Fielding et al., Supplémentation en l-carnitine dans la récupération après l’exercice, Nutriments, Mars 2018, 10(3) 
  • GS. Ribas, et al., La supplémentation en L-carnitine en tant que thérapie antioxydante potentielle pour les troubles neurométaboliques héréditaires, Gene, Jan 2014, 533(2):469-76.
  • BJ. Lee, et al., Effets de la supplémentation en L-carnitine sur le stress oxydatif et les activités des enzymes antioxydantes chez les patients atteints de maladie coronarienne : un essai randomisé contrôlé par placebo, Nutr J, Août 2014,
  • G. Morgante, et al., Le traitement avec la carnitine, l’acétylcarnitine, la L-arginine et le ginseng améliore la motilité des spermatozoïdes et la santé sexuelle chez les hommes atteints d’asthénopermie, Minerva Urol Nefrol, septembre 2010, 62(3)