Bienfaits du Gingembre pour la santé

La racine de Gingembre c’est quoi ?

Avant d’expliquer quels sont les bienfaits du gingembre officinale, voyons ce qu’est cette “plante”. Le gingembre est une plante vivace à feuille persistante qui pousse en région tropicale. Cette herbacée peut mesurer 1m de hauteur et ses feuilles ont une longue forme de fer de lance sont lancéolées et disposent de 2 rangées. Elle possède des fleurs odorantes blanches et jaunes parsemées de rouge. Ses bractées qui accompagnent les feuilles sont vertes et jaunes.

Pour pousser rapidement, la racine à besoin de soleil et de l’air humide qu’elle trouve en Asie en particulier. Sa croissance est rapide et la multiplication se fait par division de ses tiges souterraines vivaces (rhizomes).

Le Gingembre officinale du genre Zingiber (famille Zingiberaceae) était déjà connu au 5ème siècle pour ses vertus aphrodisiaques et comme stimulant sexuel. L’Inde et la Chine sont les 2 principaux producteurs et consommateurs au monde. Les autres cultures sont essentiellement dans le reste de l’Asie et un peu aussi au Nigeria.

Odeur et saveur du rhizome

Le gingembre utilisé en cuisine et médecine traditionnelle est le rhizome et se distingue facilement des autres épices. Certains occidentaux le consomment également en boisson (ginger ale) et dans les desserts (pain d’épices).

Composition du Gingembre

Ce qui donne le goût piquant du gingembre et l’impression de feu qu’il laisse dans la bouche est dû au fait qu’il est composé de shogaol, de paradol et de zingérone. Il contient surtout du gingérol, de l’amidon (environ 65%) ainsi que des protéines, des graisses, de l’huile essentielle et de la résine. Le gingembre frais en racine contient plus de gingérol que quand il a été séché. Sous sa forme déshydratée, la concentration en shogaol augmente. Pour être certain de consommer un complément alimentaire de qualité, vérifiez que l’emballage mentionne bien son nom latin Zingiber officinale.

Le pouvoir de cette plante asiatique est absolument magique. C’est sa composition qui la rend aussi intéressante et qui est à l’origine de ses bienfaits. En effet, le gingembre se compose à 90 % d’eau, mais il est aussi un aliment très riche en glucides et en fibres. De plus, on y trouve une source importante de vitamine B9, ainsi que des vitamines C, E, A, B1, B2, B3, B5 et B6 en plus faibles quantités.

Le rhizome de la plante se distingue par sa teneur en sels minéraux et oligo-éléments, tels que le calcium, l’iode, le magnésium, le phosphore, le sodium, le zinc et le fer. Connu pour être particulièrement riche en potassium et en manganèse, le gingembre rhizome contient aussi des composés antioxydants puissants, qui lui confèrent quelques-uns de ses incroyables pouvoirs.

Quels sont les bienfaits du gingembre ?

gingembre bienfaits

Aphrodisiaque

Le gingembre est excellent aphrodisiaque pour booster le désir sexuel, augmenter l’excitation qui manque parfois dans un couple. La forte concentration des gélules en Zingiber officinal en font un excellent stimulant naturel pour les problèmes de libido. De plus de stimuler l’appétit sexuel aussi bien des hommes que des femmes, il soulage les maux de tête et combat la fatigue physique…! Ce remède naturel contre les problèmes de libido peut être associé à la prise de maca du Pérou qui possède une fonction aphrodisiaque similaire à la racine de gingembre.

Brûleur de graisse

Selon différentes études, le gingembre facilite la digestion en brulant les graisses alimentaires. Cela en fait un allié de taille pour favoriser le processus digestif après un repas trop lourd en graisses. Grâce à ses bienfaits, le gingembre est un allié des personnes habituées à une alimentation trop riche ou qui mangent régulièrement au restaurant pour leur travail. De là à dire que le gingembre permet de maigrir, il n’y a qu’un pas. D’ailleurs, certains régimes préconise l’emploi de gingembre pour faciliter l’élimination des graisses.

Réduire les nausées

On utilise le gingembre car il possède des propriétés antiémétiques pour prévenir et traiter nausées et vomissements qui peuvent survenir en début de grossesse, avec le mal des transports (cinétose) ou après des abus alimentaires (étude). En protégeant la muqueuse gastrique, le gingembre permet aussi d’avoir une meilleure digestion.

Diabète T2

Lors de leurs recherches, les scientifiques ont démontré les bienfaits du gingembre officinale pris à jeun et en cure régulière pour diminuer le taux de glycémie des diabétiques de type 2. Il détient le pouvoir d’abaisser les taux de cholestérol, de triglycérides sanguins, d’acides gras et de phospholipide. Bien sûr, les patients diabétiques suivis médicalement doivent avant tout consulter leur médecin avant d’envisager la prise de gingembre comme traitement.

Anti-inflammatoires

Autre bienfait du gingembre, il traite aussi d’autres douleurs inflammatoires telles que l’arthrite et la tendinite. Il est également efficace pour soulager les douleurs dues aux cervicalgies, lombalgies et autres maladies articulaires comme les rhumatismes. On attribut au rhizome les mêmes vertus que les anti-inflammatoires non stéroïdiens pour lutter contre la fièvre, les maux de tête, les douleurs et l’inflammation.

Antioxydant puissant

Le gingembre contient des antioxydants (vitamines, micronutriments, oligo-éléments, …) qui ont pour rôle d’aider à bien vieillir. Pour y parvenir, ils disposent d’une fonction qui évite les dommages causés par les radicaux libres dans l’organisme. On trouve aussi des antioxydants dans d’autres éléments naturels comme par exemple les légumes verts, de couleur rouge et orangé. Quand les cellules du corps humain manquent d’antioxydant, leur fonctionnement est perturbé et agressé par les radicaux libres. Elles sont notamment attaquées par le tabac et l’alcool mais aussi les UV. C’est pourquoi la consommation de gingembre constitue un excellent allié contre le vieillissement cellulaire.

Les 3 variétés de gingembres aux bienfaits puissants

Nous utilisons du “gingembre véritable” dans nos compléments alimentaires. Il est important de vérifier les étiquettes avant de faire une cure car d’autres espèces appelées gingembre n’appartiennent pas à la famille zingiber. C’est par exemple le cas d’une variété qui pousse en Amérique du Nord (Asarum canadense) appelé “gingembre sauvage”. Ses racines procurent le même goût que le “gingembre véritable” mais n’apportent pas les même bienfaits à l’organisme. Elle appartient à la famille des Aristolochiaceae. On trouve enfin du Curcuma longa ou “gingembre-safran” sur l’ile de la Réunion ou encore du Curcuma amada ou “gingembre mangue” sur les iles comoriennes.

  • Le véritable gingembre officinale : Le “véritable gingembre officinal” est celui qui est le plus souvent consommé un peu partout dans le monde.
  • Le gingembre japonais : Les japonais et les coréens sont plus concernés par le ” gingembre japonais” qu’ils utilisent en cuisine.
  • Le gingembre zerumbet : Il est surtout présent en Asie du sud-est.

Le gingembre dans l’art culinaire

Le gingembre (rhizomes) est une plante ancestrale asiatique utilisée dans la cuisine traditionnelle. Ces rhizomes consommées fraiches sont plus douce et juteuse que celles séchées, plus fibreuses et aussi au goût plus fort. Selon les régions, il est cuisiné différemment : par exemple les cuisiniers japonais préfère le laisser mariné dans du vinaigre de riz et accompagne les sushis. En Inde, il s’incorpore à d’autres épices pour préparer le masala et le vindaloo. Les chinois l’emploient pour relever les poissons et les crustacés mais aussi la volaille ou le mouton.

Pour les desserts et les pâtisseries aussi le gingembre peut être un ingrédients de choix. On le voit dans les rayons des fruits secs, en gingembre confit avec sa couleur rose orange. Ensuite, il existe de plus en plus de thé ou de tisanes aromatisées au gingembre dont la formulation nous vient tout droit de la culture swahilie. Enfin, le gingembre en poudre est celui qui se conserve le plus longtemps dans sa cuisine. A portée de main, il est facile de l’utiliser à toutes les sauces !